New Innovators – Stacksware – presentation

Bonjour à tous!

Cette année, j’ai eu la chance de pouvoir me rendre au VMworld Europe, à Barcelone. J’y ai fait de belles rencontres et ai eu la chance de voir certains auteurs de livres et blog très respectés!

J’ai fait un tour du coté “New innovators” qui regroupe sur de petits stands, des (nouveaux) éditeurs de (nouveaux) produits. Comme son nom l’indique, cette section est faite pour mettre en avant les produits innovants!

Je vais donc vous parler d’un produit que j’ai trouvé très intéressant. Il s’agit de Stacksware Internal Monitor.

WWWW

Who : Société Stacksware. J’ai pu rencontrer et discuter longuement avec une partie des co-fondateurs, Forrest Browning et Vivek Nair. Très ouverts – leur produit vient d’un projet de fin d’études, à Standford.

What : Internal Monitor, qui permet de suivre l’utilisation de licences applicatives à l’intérieur des machines virtuelles , et ce sans agent. Pour le moment les OS invités gérés sont de type Microsoft Windows, mais il est prévu que d’autres systèmes d’exploitations soient ajoutés par la suite!

When : Maintenant! Le produit est disponible – sous forme d’appliance virtuelle.

Where : Ils sont basés à San Francisco, en Californie, mais vous les trouverez via ces informations :

Le site internet : https://stacksware.com

Le contact : contact@stacksware.com

Vous pouvez aussi laisser un commentaire en fin de billet, je vous mettrai en contact!

Quelques caracteristiques

L’interface d’utilisation du produit est hébergée chez Stacksware.

Toutes les informations remontées sont : les temps de démarrage et d’arrêt des applications, les utilisateurs concernés, les noms (dans l’inventaire vCenter, pas de hostname) des machines virtuelles, le tout de manière chiffrée.

Le produit est mis à jour automatiquement par téléchargement de conteneurs, ce qui permet une dynamique assez élevée et un retour arrière simple (via téléchargement et remplacement de conteneurs).

Le produit est en constante évolution. Lors de mon entretien avec M. Browning, deux semaines après le VMworld, il m’indiquait déjà les nouveautés en déploiement pour la semaine d’après!

Le nombre d’application gérées est en croissance, et il est possible d’entrer des informations comptage de licence ainsi que des tarifs pour des applications internes / métier.

Le produit est licencié sur le modèle suivant : paiement annuel dépendant du nombre de machines virtuelles surveillées. Aucune dépendance au nombre d’applications.

L’installation

Le produit est disponible sous forme de virtual appliance pour environnement vSphere à télécharger sur sur leur site. Le fichier pèse environ 1Go.

Ensuite il faut la déployer :

Screen Shot 2015-10-25 at 21.19.35Comme vous le voyez, cela ne prend pas beaucoup d’espace :

Screen Shot 2015-10-25 at 21.20.03On continue, nous sommes sur un déploiement des plus classiques :
Screen Shot 2015-10-25 at 21.20.58

On choisit l’ESXi – ok il n’y en a qu’un (c’est un “cluster” de gestion) :

Screen Shot 2015-10-25 at 21.21.28

Je vous passe les détails des parties stockage (choix du datastore, thin ou thick provisionning) et réseau (choix du port group).Screen Shot 2015-10-25 at 21.26.49

Ça y est, nous sommes prêt à démarrer.

En fait le produit est fourni sur une distribution Ubuntu personnalisée, il est donc normal que le type de machine virtuelle soit “autre Linux”.

Au premier démarrage, la VM Stacksware Internal Monitor ira télécharger environ 1Go de données supplémentaires, sous forme de conteneurs! Pensez bien à mettre la VM sur un réseau ayant accès à Internet.

Screen Shot 2015-10-25 at 21.59.41

 

Une fois les composants logiciels téléchargés, une petite configuration est obligatoire comme indiqué sur la console de la VM :
Screen Shot 2015-10-25 at 23.33.17

On peut choisir et fixer une adresse IP si on le souhaite :

Screen Shot 2015-10-26 at 22.40.32L’adresse IP ainsi que le masque de sous-réseau seront demandés.

Un rapide redémarrage et hop :

Screen Shot 2015-10-26 at 22.42.09L’adresse a changé, la configuration peut commencer.

Voici l’interface :
Screen Shot 2015-10-26 at 22.43.43

On nous demande un domaine Stacksware, une adresse email Stacksware et un mot de passe Stacksware … kézako?

Il s’agit tout simplement des identifiants créés par l’éditeur. Vous lui fournissez votre adresse email et ensuite il vous crée un compte que vous renseignez ici meme. C’est ce compte qui permet l’utilisation du produit. Le “Stacksware domain” correspond au nom de votre entreprise.

Ensuite on vous demande les informations du compte avec lequel vous vous connectez au vCenter (c’est pour lire les informations de machines virtuelles), un compte en lecture suffit.

 

Screen Shot 2015-10-26 at 22.45.54Vient ensuite la méthode de collecte de données (rappelez vous, il s’agit d’un produit de suivi d’utilisation de licence) :
Screen Shot 2015-10-26 at 22.48.25Les deux méthodes sont présentées avec pour chacune avantages et inconvénients (la méthode continue est plus précise mais place un exécutable dans la VM).

Et comment est ce fait? Tout simplement à l’aide du compte d’administrateur du domaine que le produit vous demande :

Screen Shot 2015-10-26 at 22.49.02

A partir de là, le produit établit une liste des machines virtuelles de l’inventaire vCenter et y place l’exe le cas échéant.Screen Shot 2015-10-27 at 02.20.37

Vous pouvez remarquer que certaines machines virtuelles sont ignorées : comme vous le voyez, l’OS n’est pas Windows, donc c’est normal.

Attention, cette dernière étape prend du temps (en rapport avec la taille de l’inventaire) et si vous avez des messages d’erreur, les machines virtuelles seront ajoutées en arrière plan – sinon refaites la découverte.

Screen Shot 2015-10-27 at 02.25.18Ça y est! Stacksware Internal Monitor est configuré!

Nous verrons dans un prochain billet comment l’utiliser, ainsi que des exemples d’applications gérées.

Stay tuned

 

Eric [kuroijin]

Virtu / Secu geek – Instructor

Leave a Reply